Le monument Bidoure


Pourquoi avoir élevé un monument à la mémoire de Bidouré (son vrai nom étant Martin Ferdinand) ?

C’est que Bidouré à la particularité d’avoir été deux fois fusillé. Il était peigneur de chanvre à Barjols et lors du Coup d’Etat du 2 décembre 1851 il prit la décision de rejoindre le groupe des insurgés de Barjols rassemblés à Tourtour.

Entre Aups et Tourtour il fut atteint d’une balle à la tête par les soldats de l’Empire et fut laissé pour mort dans le fossé. Secouru à temps et hébergé à Tourtour d’abord, puis à l’hospice d’Aups, il fut hélas dénoncé et repris par le régiment du Préfet Pastoureau.

Au petit jour il fut collé contre le mur de la cour de l’Hôtel-Dieu et fusillé pour la seconde fois. D’autres monuments lui furent élevés notamment à Aups et à Saint Maximin.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 24 mai 2017

Publication

162 Articles
2 Albums photo
3 Brèves
Aucun site
3 Auteurs

Visites

282 aujourd'hui
257 hier
451086 depuis le début
13 visiteurs actuellement connectés