Les Carmes


Au sommet du village s’ouvre le chemin des eaux et de leurs secrets. C’est dans une atmosphère rafraîchissante qu’apparaît le "Vallon des Carmes". Entre rivières et cascades le sentier du vallon recèle une multitude de cachettes où la magie semble être maîtresse des lieux. La balade se poursuit par un chemin dont chaque chute d’eau porte un nom précis. Le "Gué du Fauvery" se franchit de pierre en pierre laissant deviner un jaillissement de plus en plus fort. Et dans un éclaboussement d’eau et de lumière se dévoile la "Cascade des Carmes". Le Fauvery arrive sur les hauteurs de Barjols au niveau d’une falaise de tuf. Le dénivelé important entraîne une suite de trois cascades : les Carmes, le Gouffre aux épines et la cascade du Fauvery qui arrive au village au niveau de la zone artisanale des tanneries.

Le belvédère offre une vue imprenable sur la vallée.

A noter la statue d’une Vierge placée dans la falaise probablement après 1858.

Ce site naturel a été aménagé en 1996 par le Conseil Général.

QUARTIER DES CARMES

La première trace de la période industrielle des Carmes est un acte qui indique que le Sieur Gabriel Bougrain exploite une fabrique de papier en 1821. En 1859 elle est remplacée par un moulin à farine auquel s’ajoute en 1888 un moulin à huile.

En 1889, Adrien Vaillant installe une usine hydroélectrique qui permet l’éclairage public de Barjols (avant Marseille, ce qui fit la fierté des barjolais). Des secousses provoquent en 1907 la destruction d’une partie des bâtiments. Adrien Vaillant transforme alors l’usine en minoterie. Après avoir racheté les lieux, Monsieur Fassy en fit une tannerie. Après la guerre de 1939-1945, Monsieur Fassy construisit une nouvelle micro centrale qui fut vendue à Monsieur Duchamps, l’actuel propriétaire. Alors que l’arrêté autorise ce dernier à y installer deux micro centrales, il n’en exploite qu’une seule (la plus en amont).

Par la suite en 1981, la ZAC des Carmes s’installe en amont du site. Il s’agira de la dernière tentative de maintenir l’activité industrielle des tanneries de Barjols. Malgré d’importantes sommes investies, l’exploitation ne démarra pas. La fermeture définitive survient en septembre 1983. Les bâtiments sont à l’heure actuelle occupés par des artistes et différents artisans.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 24 mai 2017

Publication

162 Articles
2 Albums photo
3 Brèves
Aucun site
3 Auteurs

Visites

282 aujourd'hui
257 hier
451086 depuis le début
12 visiteurs actuellement connectés